L’Hôtel Garden Sea est partie intégrante de la Venise Orientale : lieu d’histoire et de grandes traditions qui se reflètent dans son extraordinaire culture œnogastronomique. Les itinéraires du goût, à la découverte de traditions et de spécialités locales, font de ce territoire le lieu idéal pour les amateurs du bon vin et des plaisirs de la table.

La naturalité des méthodes de culture et d’élevage, le respect de la tradition, de la saisonnalité et des temps nécessaires à la bonne maturation et conservation caractérisent les excellences des produits agro-alimentaires de la Venise Orientale.

 

Les vins

La Vénise Orientale entre dans la zone de production des vins AOC Lison-Pramaggiore, AOC Piave, AOC Venise et AOC Prosecco. (vedi le nostre offerte Enogastronomia). L’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) est attribuée à des vins qui répondent à de nombreux critères de qualité, indiqués par une sévère réglementation productive qui prend en compte l’environnement naturel et les facteurs humains du territoire. La Vénétie est une des principales régions productrices de vin en Italie et sa consommation , avec les plats typiques et les plats de la gastronomie locale, est très enracinée dans le territoire. Dans la Venise Orientale aussi, on peut parler de véritable culture du vin, que vous pouvez déguster à table, dans les bars à vin, dans les typiques cichetterie, les bistrots locaux qui, pour accompagner les ombrette ou calices de vin, offrent les fameux cichetti (amuse-gueules), petites dégustations de plats traditionnels.

 

Vins AOCG Lison

Lison AOCG (même classique) : la production des vins blancs est importante dans le territoire de Lison-Pramaggiore et a reçu récemment une importante reconnaissance dans la AOCG Lison. Il s’agit du cépage Tocai, de tout temps présent dans le territoire. C’est un vin très particulier, de couleur jaune paille, qui fait de l’ élégance son trait distinctif.

 

Vins AOCG Malanotte del Piave

Déjà dans l’antiquité, ce territoire était renommé pour ses vins. Plinio le Vieux en parlait déjà en faisant l’éloge des vins rouges intenses. Un souvenir de tels vins existe encore dans le Raboso, le Refosco ainsi que dans le Carmenere qui donnent des résultats exceptionnels dans ce territoire.

 

Vins AOC Lison-Pramaggiore

Les rouges : Rouge Lison Pramaggiore, Merlot, Cabernet, Cabernet Franc, Cabernet Sauvignon, Carmenère, Malbech, Refosco passito, Refosco au Pédoncule rouge. Les blancs : Bianco Lison Pramaggiore, Lison Classico, Pinot blanc et gris, Chardonnay, Riesling Italique, Sauvignon, Verduzzo, Verduzzo passito, Spumante

 

Vins AOC Piave

Les rouges : Raboso (cépage autochtone), Piave Melanotte (Raboso supérieur), Merlot, Cabernet, Pinot Noir, Carmenère, Cabernet Sauvignon Les blancs : Pinot blanc, Pinot gris, Chardonnay, Tai, Verduzzo. , Pinot Nero, Carmenère, Cabernet Sauvignon. I bianchi: Pinot bianco, Pinot grigio, Chardonnay, Tai, Verduzzo.

 

Vins AOC Venise

Les blancs : Chardonnay; Pinot gris; Verduzzo pétillant et spumante (mousseux) (verduzzo ou glera). Les rouges: Cabernet franc, Cabernet Sauvignon; Merlot; Rouge (50% Merlot). Les rosés: Rosé/rosé pétillant/mousseux.

 

AOC Prosecco

Avec son parfum floral et fruité, son goût frais, léger et plein de verve, le Prosecco est devenu le vin symbole du made in Italy et l’appellation d’origine contrôlée (AOC) garantit depuis 2009 la qualité du mousseux italien le plus connu au monde.  Approfondisci  

Le Montasio DOP

Le Montasio est un fromage savoureux à pate cuite mi-dure, obtenu exclusivement à partir de lait de vache, produit dans des zones spécifiques du Frioul-Vénétie-Julienne et de la Vénétie, parmi lesquelles certaines zones de la Venise Orientale. La Dénomination d’Origine Protégée (DOP) n’est attribuée qu’aux aliments dont les caractéristiques dépendent essentiellement ou exclusivement du territoire de production. Le Montasio peut être dégusté aux différentes phases d’affinage : frais, plus de deux mois ; demi-vieux, plus de 4 mois ; affiné, plus de 10 mois ; très fait, plus de 18 mois. Il est excellent seul, pour en découvrir ainsi les différentes nuances de goût en fonction de l’affinage ou pour enrichir les légumes, omelettes, timbales, risottos, plats principaux, viandes et certains plats de poisson. Le très fait peut également être râpé. Approfondisci  

 

Les asperges blanches de Bibione

Le terrain sableux et imprégné de sel, alimenté par des eaux chaudes qui proviennent des nappes souterraines, donnent aux asperges de Bibione une saveur intense et un parfum unique. Comment les manger : la tradition veut que leur dégustation soit faite crue ou après les avoir bouillies quelques instants, seulement avec un fil d’huile, très peu de sel et des œufs durs ou sur le plat mais, elles sont également parfaites pour les risottos et les crèmes ou pour accompagner de nombreux plats de viande  Approfondisci  

Les asperges vertes amères Montine

Il s’agit de L’unique asperge verte typique de la Venise Orientale et vante une tradition de culture séculaire qui provient de formes spontanées croisées avec des variétés cultivées.  Comment les manger : tout simplement bouillies ou cuites à la vapeur, avec leur goût doux et légèrement amer, elles sont excellentes comme accompagnements, comme base pour plats avec des œufs et fromages ou pour donner du goût aux pâtes et risottos. Approfondisci  

 

Les artichauts violets di Sant’ Erasmo

Ils doivent leur nom à l’île lagunaire de Sant’Erasmo. Ils sont tendres, charnus, peu épineux et de forme allongée, avec les bractées, les feuilles les plus extérieures, couleur violet foncé. Les premiers artichauts de la récolte qui commence en avril s’appellent castraure et sont très appréciés pour leur goût unique. Comment les manger : crus avec de l’huile et du citron, frits dans une pâte à frire, cuits à la poêle. Ou bien à la grille, coupés en quartiers, rissolés et servis froids avec du citron ou avec des schille (crevettes) de lagune, anchois et sardines. Cuits à l’eau et assaisonnés d’ail, persil, poivre et huile, dans les bistrots, ils figurent parmi les cicheti (amuse-gueules) obligatoires.  Approfondisci  

 

Les schille (crevettes) de la Lagune

Ce sont des crevettes d’une longueur maximum de 9 centimètres qui vivent dans les fonds sableux de tout le bassin lagunaire et qui vont jusqu’aux eaux saumâtres des vallées de pêche où ils prennent une couleur grisâtre parsemée de petits points noirs. Comment les manger : cuites à l’eau, assaisonnées d’huile, citron, persil, sel et poivre. Frites et disposées sur un lit de moelleuse polenta, elles constituent le plat traditionnel appelé poenta e schie.  Approfondisci  

 

Les muscardins di Caorle

Ce sont des mollusques céphalopodes, avec huit tentacules et un corps allongé en forme de sac. Ils atteignent une longueur maximum de 35 centimètres  et dès qu’ils sont péchés, ils émanent une odeur de musc caractéristique, d’où leur nom muscardin. Leur viande est faible en calories, est particulièrement digestible et très riche en collagène, utile pour combattre la perte de tonus de la peau. Comment les manger : cuits à l’eau et assaisonnés à volonté, en salade ou sautés à la poêle à la busara, avec de la tomate et du vin blanc sec, relevés à l’ail, piment et persil et accompagnés de polenta blanche.  Approfondisci  

 

Les moeche et les mazanete

Ce sont des crabes marins, qui se divisent en mazanete, les femelles en période de reproduction avec carapace dure, et moeche, mâles et femelles en période de mue avec carapace molle. Les moeche se trouvent uniquement à certaines périodes de l’année, quand l’eau de la lagune est plus tiède. C’est alors qu’arrive le molecante, le pêcheur spécialisé qui sait reconnaître le bon moment pour la capture. Comment les manger : les moeche sont traditionnellement laissées dans un récipient pendant deux heures avec des œufs brouillés, passées ensuite dans la farine et frites quelques minutes dans de l’huile bouillante.  On les mange avec la carapace entière. Les mazanete sont excellentes bouillies pendant quelques minutes, une fois enlevée la carapace, elles peuvent être préparées en salade avec de l’huile, sel, poivre, persil et ail à volonté, ou utilisées comme condiment pour les pâtes, si possible des tagliolini.  Approfondisci  

 

Les anguilles de la Livenza

Dans la Livenza, les jeunes anguilles trouvent des eaux tempérées de résurgence où elles grandissent lentement, mûrissant des viandes au goût unnique. Comment les déguster : une recette classique est celle avec les prunes acerbes, en dialecte bisato e amoi. Traditionnellement, elles se préparent également frites, recouvertes uniquement de chapelure, ou à la braise, accompagnées avec la polenta blanche classique mais se prêtent à beaucoup d’autres interprétations culinaires. . Approfondisci  

 

Le Lengual

Il est considéré comme un produit frontalier car il est principalement réalisé le long de la frontière avec le Frioul-Vénétie-Julienne. C’est une saucisse produite avec la langue de porc, bouillie et aromatisée, et les viandes maigres de la tête et de la joue relevées avec sel, poivre et arômes divers. Il est commercialisé précuit, vu la longue cuisson à laquelle il doit être soumis. C’est un produit fortement enraciné dans la culture paysanne et autrefois, il était consommé à l’occasion de l’arrivée des nobles vénitiens qui, après le rite du Mariage de la Mer, le jour de la Fête de l’Ascension, partaient en vacances dans l’arrière-pays. Approfondisci  

 

Il riz carnaroli di Caorle et Portogruaro

La production est limitée au territoire de Caorle et Portogruaro et est directement vendue au consommateur, aux restaurants et aux magasins d’alimentation. L’espèce cultivée est l’Oryza Sativa et est récoltée au mois de septembre. Il est idéal pour la préparation de risottos car il reste al dente et, grâce à sa richesse en amidon, il s’amalgame facilement lors de la phase de mélange.  Approfondisci .