Les silences sont très doux. Les bruits sont ceux d’un rouget qui ici et là frétille en l’air et retombe dans l’eau, du bruissement des feuilles à peine agitées par le vent, du rappel des oiseaux migrateurs qui arrivent après un long voyage des Pays de l’Est et escendent avec de larges envolées sur la lagune de Caorle qui est restée antique dans ses humeurs et dans la saveur de la vie.

Ernest Hemingway, écrivain américain (1899-1961)

Les plages du littoral, les dunes, les lagunes, le tegnùe, les vallées de pêche, les cours d’eau, les bois

et les pinèdes, le paysage de la bonification : la Venise Orientale est une terre de grande valeur

naturaliste, aux nombreuses propositions intéressantes pour les amants de la nature. Le long des

côtes, des voies d’eau et des nombreux itinéraires à parcourir à pied ou à vélo, vous traversez les

lieux suggestifs de ce territoire qui racontent la particularité de sa position géographique, mais aussi

son histoire, sa culture, ses traditions œnogastronomiques.

À l’Hôtel Garden Sea, on pense que les vacances sont une occasion spéciale pour explorer sans

conformismes pédagogiques la nature, en expérimentant personnellement ses couleurs, parfums,

rythmes et paysages dans le respect du territoire et des êtres vivants qui y habitent.

.

La lagune nord de Venise

On dit de la lagune de Venise « nature aidée par l’art », qui en dit long sur sa beauté et sur l’intérêt constant de l’homme à la fignoler. Elle est un bien du Patrimoine Mondial de l’Humanité sur désignation de l’Unesco et, depuis 2003, l’est également le Parc de la Lagune, dont le but principal est la valorisation environnementale et socio-économique de la Lagune Nord. C’est la partie comprise dans le bassin séparé de la mer par la grande péninsule de Cavallino Treporti, avec Venise et Murano au sud ouest et, à l’intérieur, Sant’ Erasmo, Burano, Torcello et de multiples petites îles mineurs et donc les vallées de pêche et les paludes qui la caractérisent, maintenant oasis naturalistes de grand intérêt au niveau floral et faunique. Ce sont des lieux magiques, envahis par un immense silence, presque un monde à part à explorer avec respect, en bateau, à pied ou à vélo.

Approfondisci  

 

La lagune del Mort et la pinède de Jesolo-Eraclea

Environnement du littoral, avec une lagune séparée de la mer par une étroite bande de sable, reliée à l’entreterre par un système de dune. Il est possible de la rejoindre à pied ou à vélo, le long de la plage ou de la pinède de Eraclea Mare, en partant de l’ex-séchoir, siège maintenant du Centre d’Education Écologique. La zone est importante pour les migrations et les hibernations de beaucoup d’espèces d’oiseaux et par la présence de plantes particulièrement intéressantes, parmi lesquelles l’orchidée de montagne, l’orchidée paludéenne, les apocynacées vénitiennes.

Approfondisci  

caorle-01

 

Laguna di Caorle

L’extraordinaire environnement de la lagune de Caorle et de Bibione avec ses vallées et ses typiques « casoni », les habitations utilisées pour la chasse et la pêche en lagune, représente une des zones les plus récieuses du Veneto pour sa conservation naturaliste. C’est une zone de reproduction et de repos pour de nombreuses espèces d’oiseaux migrateurs, douzième zone humide italienne pour le nombre d’oiseaux aquatiques relevés en hiver, donc un milieu d’une importance fondamentale dans l’écosystème national. La zone entre les embouchures des fleuves Livenza et Tagliamento est en fait aujourd’hui au centre d’un projet de Parc Lagunaire, sauvegardé par des mesures qui la classent Zone de Protection Spéciale (ZPS).

Approfondisci

 

Le Tegnue

Les fonds des côtes occidentales de la haute adriatique sont constitués d’étendues sableuses- boueuses interrompues localement par des îles de substrats solides. Ces affleurements sont riches de micro-milieux, avec la présence de nombreuses espèces animales et végétales. Elles sont réparties entre 8 et 40 mètres, de dimensions variables pouvant atteindre des milliers de mètres carrés. En vénitien, « Tegnue » signifie « tenues, retenues », faisant référence aux filets de pêche qui y restaient pris dedans. Un temps, considérées comme vestiges de villes submergées, aujourd’ hui elles font l’objet d’étude pour leur biodiversité et sont des sites xceptionnelles à explorer.

 Approfondisci  

Le parc des fleuves Reghena e Lemene

Il a été construit en 2003. Sauvegarde de l’environnement naturel d’une zone « verte » marquée par la présence des lacs Acco, Settimo et Ex Furlanis et du cours du Caomaggiore.Connexions aux itinéraires existants : le parc, divisé par la SP 76 qui conduit au centre de la ville et le relie à la commune de Gruaro, est facilement identifiable aussi bien en voiture qu’à vélo. Situé non loin de la «  Route des Vins » et traversé intérieurement par le “Corridoio Nord”

Approfondisci  

Bois de la Station de Pramaggiore

Il est caractérisé par un petit noyau boisé et par une palude source naturelle, la Bassa del Vecchio. On le rejoint de Belfiore de Pramaggiore.

Approfondisci  

Bois de Alvisopoli

Époque de construction : XVIIIe siècle. Partie intégrante du projet urbain originaire, il s’étend sur une superficie de 3,5 hectares avec 2 km de sentiers parsemés de plantes de petits ponts en bois. C’est aujourd ’hui un parc naturaliste. Connexions avec les itinéraires existants : il est relié grâce à une piste cyclable au centre de Fossalta di Portogruaro, il est présent dans l’itinéraire crée par la commune de Fossalta di Portogruaro.

Approfondisci  

Bois de Bandiziol e Prassaccon

Époque de construction : 1996. Les bois de Brandiziol et Prassaccon, fruit d’une reconstruction de l’écosystème menée depuis 1994 après presque cinquante ans depuis quand tels territoires sont transformés de boisés à qu’on peut semer. L’objectif était le construction d’un bois de plaine naturel dans le but de récupérer et valoriser le milieu ambiant, touristico-récréatif, culturel et pédagogique. L’opération a prévu la plantation, alignée, d’arbres et arbustes présents naturellement dans le paysage de plaine veneto-friulano pour un totale de 1600 plantes par hectares. Connexions avec les autres itinéraires : le bois est uni à l’itinéraire secondaire envisagé (IT 3) qui relie le centre de Corbolone à la Commune de Anonne Veneto en localité Loncon. Il y a la possibilité de le rejoindre en parcourant la route d’accès qui conduit au Bois.

 Approfondisci  

Bois des Lame

Construction récente de plantation, d’origine humaine (fin des années 90). Le bois des Lame s’étend sur une superficie d’environ 24 hectares et se trouve entre le canal Sindacale et le canal consortiale des Lame. Les espèces d’arbres et d’arbustes présentes sont typiques : érable champêtre, charme, frêne et orme champêtre. Connexions avec les autres itinéraires : le Bois, même s’ il n’est pas directement uni à l’itinéraire « Tour du Lemene », est relié à l’itinéraire secondaire prévu (IT 6), qui relie le paysage de la bonification Franzona au bois homonyme et successivement continue croisant en localité Marango l’itinéraire principale.

 Approfondisci